Img_0113

Actualités

COMMUNIQUE CORONA VIRUS

En raison du contexte sanitaire lié au COVID-19 et suite aux demandes du Président de la République, la SEMERAP
renforce les mesures prises dès le 13 Mars tout en maintenant les seules activités essentielles permettant la continuité
de ses missions de service public d’eau et d’assainissement.
Dans le détail, les activités maintenues sont les suivantes :
- le démarrage et la maintenance des installations d’irrigation,
- la surveillance, la réparation et l’entretien curatif des ouvrages et réseaux de production et distribution de l’eau
potable,
- la surveillance, réparation et l’entretien curatif des ouvrages et réseaux de collecte et traitement des eaux usées,
- l’accueil du public par téléphone et par internet.
Toutefois, afin de permettre la plus grande efficacité des mesures de confinement, les activités suivantes sont suspendues
jusqu’à nouvel ordre :
- l’accueil physique du public,
- les travaux neufs de canalisation, les travaux de branchements neufs,
- le renouvellement à neuf d’installations,
- les contrôles d’installation d’assainissement individuel et les contrôles de branchement à l’assainissement
collectif
- le balayage des voiries,
- le contrôle des poteaux incendie,
- la recherche de fuite préventive,
- le remplacement de compteurs,
- et l’hydrocurage préventif.
Depuis le 13 mars, les salariés présentant des pathologies susceptibles d’entrainer des complications en cas de
contamination au COVID-19 ainsi que les salariés dans l’obligation de garde de leur enfant sont encouragés à rester à
domicile.
Depuis le 17 mars 2020 à 12h, seuls les salariés dont l’activité relève à 100% des missions maintenues, ou des services
supports nécessaires à leur bonne réalisation sont encore présents physiquement ou en télétravail lorsque cela est
possible. Afin d’appliquer les consignes de confinement, tous les autres salariés qui ne seraient pas en télétravail sont
placés en situation de chômage partiel.
La SEMERAP met tout en oeuvre afin d’assurer dans ce contexte la continuité des services publics d’eau et
d’assainissement pendant toute la durée des mesures de confinement indispensables et nécessaires pour faire face à
cette crise sans précédent. Ses services restent pleinement mobilisés pour assurer toutes les interventions nécessaires
au maintien des services publics de l’eau et de l’assainissement, y compris les interventions d’urgence nuit et week-end.

Cover20200319-20122-1fk49wt COMMUNIQUE DE LA SEMERAP COVID 19

L’accueil physique des abonnés de la SEMERAP sera fermé à partir du lundi 16 mars

En raison du contexte sanitaire lié au COVID-19 et suite aux mesures prises par le gouvernement, la Semerap vous informe que l’accueil physique des abonnés sera fermé à partir du lundi 16 mars et ce jusqu’aux levées de restrictions.

Ces mesures ont pour vocation de limiter la propagation du virus, en particulier envers les personnes les plus vulnérables.

Nos services restent disponibles par mail, téléphone et courrier aux contact ci-dessous :

SEMERAP

PEER

Rue Ricard Wagner

63200 RIOM

04 73 15 38 38 (24h/24)

contact@semerap.fr

Corona_virus

ENVIRONNEMENT : LA SEMERAP PASSE AU TOUT ELECTRIQUE

Assumant ses engagements d’entreprise responsable, sociale et éthique, la SEMERAP va renouveler d’ici 2024 l’ensemble de son parc de 150 véhicules thermiques par des technologies électrique ou hybride rechargeable.

Les 4 premiers véhicules seront livrés en février 2019.

La SEMERAP s’engage ainsi fortement dans la préservation de l’environnement. Ce plan quinquennal ambitieux permettra de réduire jusqu’à 350T par an les rejets de CO2 liés au 2 500 000km annuels réalisés par les véhicules de l’entreprise.

Cela permettra également d’améliorer l’efficacité économique de l’entreprise en réduisant l’impact du coût des carburants, et donc de proposer un prix de l’eau mieux maitrisé qui ne sera plus lié aux variations du prix du pétrole.

En matière sociale, l’entreprise donnera enfin la possibilité à chacun de ses salariés qui disposera d’un véhicule électrique pour ses activités professionnelles, d’en bénéficier également pour réaliser ses trajets domicile-travail. 
Sur un territoire rural, où les transports en commun sont rares, cela permettra de réduire très significativement, pour les salariés concernés, le coût pour se rendre au travail. 
Cela renforcera l’impact environnemental de la mesure en limitant également les rejets de CO2 sur les 500 000km des trajets domicile-travail réalisés annuellement par les salariés de l’entreprise.

Capture1 Capture2 Capture3 Capture4