Semerap-home

Actualités

UN NOUVEL ESPACE CLIENTS

Depuis le 12 janvier 2021 un nouvel espace clients plus pratique, plus ergonomique a été mis en place avec de nouvelles fonctionnalités pour suivre et gérer votre compte depuis votre domicile : 

  • Connexion par email ou par numéro abonné
  • Consultation et téléchargement des factures
  • Paiement sécurisé en ligne
  • Adhésion à la mensualisation ou prélèvement automatique
  • Modification des coordonnées bancaires
  • Saisie des relèves compteurs

Cet espace est accessible depuis l'onglet "Accéder à mon compte" sur la page d'accueil du site Internet.

Comment accéder à votre nouvel espace client Comment accéder à votre nouvel espace client
Régler votre facture en ligne Régler votre facture en ligne

La SEMERAP adhère à la Médiation de l'eau

La SEMERAP adhère à la médiation de l’eau.

Cela permet à nos abonnés de bénéficier gratuitement des services du médiateur en cas de contentieux avec la SEMERAP.
Le médiateur a publié un guide de recommandations à destination des usagers de l’eau et des services, téléchargeable sur le site Internet de la médiation.

La SPL SEMERAP s’emploie à mettre en oeuvre toutes les recommandations qui y figurent.

NOUVELLE EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE A LA SEMERAP

Dans le cadre d’un partenariat avec l’association STÉNOPÉ, la SEMERAP vous propose de découvrir dans son hall d'accueil, à partir du 19 juillet 2021, les œuvres du photographe Ghislain CONSTANS "Les orchidées sauvages du massif central".

Ghislain Constans est animé par deux grandes passions : les orchidées et le cinéma, ce dernier étant au cœur de sa profession de Professeur d’Arts plastiques et de cinéma  au Collège et au Lycée. L’image comme objet, la fleur comme sujet voilà qui est au centre de sa passion dévorante, projet de vie comme il le dit lui-même. Inspiré par Bernd et Hilla Becher, couple qui surprend en photographiant tous les châteaux d’eau du monde et dont il admire l’esthétisme, il a une approche qu’on pourrait dire formelle, très personnelle de la représentation des orchidées par les images qu’il en fait. Ses images au premier abord déconcertent par leur ascèse notamment puis fixent le regard et l’attirent. Ici pas de flamboyance de la plante dans le soleil, de rutilance des couleurs, pas d’artifice, pas de recherche d’un fond subtile, mais la plante dans son humilité et sa magnificence, telle qu’elle accouche de Mère Nature, quasiment hors du monde quand on regarde un cliché de Ghislain Constans.

Projet de vie et donc projet en constante évolution. Jusqu’à il y a peu son art ne se développait qu’à la période de floraison, période courte dans l’année où la plupart des photographes s’activent dans les prés et les sous-bois. Mais la plante a comme tous les organismes vivants une naissance, une jeunesse puis devient adulte, se reproduit puis flétrit avant la mort et Ghislain Constans capte avec la même  intimité et la même ascèse les différentes cycles  de cette vie, douze mois sur douze, chaque jour que son travail lui laisse de loisir.

(Texte Alain FALVARD – Fédération France Orchidées)

Visuel_expo_gh_constans
La_jaquette3_(80)_-_copie

ENVIRONNEMENT : LA SEMERAP PASSE AU TOUT ELECTRIQUE

Assumant ses engagements d’entreprise responsable, sociale et éthique, la SEMERAP va renouveler d’ici 2024 l’ensemble de son parc de 150 véhicules thermiques par des technologies électrique ou hybride rechargeable.

La SEMERAP s’engage ainsi fortement dans la préservation de l’environnement. Ce plan quinquennal ambitieux permettra de réduire jusqu’à 350T par an les rejets de CO2 liés au 2 500 000km annuels réalisés par les véhicules de l’entreprise.

Cela permettra également d’améliorer l’efficacité économique de l’entreprise en réduisant l’impact du coût des carburants, et donc de proposer un prix de l’eau mieux maitrisé qui ne sera plus lié aux variations du prix du pétrole.

En matière sociale, l’entreprise donnera enfin la possibilité à chacun de ses salariés qui disposera d’un véhicule électrique pour ses activités professionnelles, d’en bénéficier également pour réaliser ses trajets domicile-travail. 
Sur un territoire rural, où les transports en commun sont rares, cela permettra de réduire très significativement, pour les salariés concernés, le coût pour se rendre au travail. 
Cela renforcera l’impact environnemental de la mesure en limitant également les rejets de CO2 sur les 500 000km des trajets domicile-travail réalisés annuellement par les salariés de l’entreprise.

Capture1 Capture2 Capture3 Capture4